La république française et les « races » humaines !

Entre l’affirmation des principes de la république française (liberté-égalité-fraternité) et la réalité de l’exercice des institutions, il y a un fossé énorme que les gouvernements actuels ne sont pas prêts de combler.

La réunion tenue à la Bourse du travail de St Denis, le 9 octobre par différents organisateurs, tels BAMS… jette un regard de la région parisienne, sur le vécu et le sentiment de plusieurs acteurs, d’origine africaine (Maghrébins, Sud-sahariens, Antillais ou autres), concernant les rapports dits de classe et/ou de race qui alimentent aujourd’hui les représentations.

Tout d’abord, les prises de position de Sarkozy puis de Hollande au sujet des discriminations endurées par de nombreuse populations issues du continent africain (assez de repentance, réparation mémorielle, etc…) sont carrément vilipendées et considérées  comme autant d’insultes à la face de ceux qui sont nés en France, y vivent en tant que citoyens Français. Les remontées dites d’opinion, captées au sein des entreprises (émissions TV), des lieux publics ou simplement les commentaires de certains responsables politiques (Morano)… depuis janvier 2015, laissent entendre que les Français musulmans d’origine maghrébine ou autres, les Français d’origine africaine à peau noire ne sont pas réellement des enfants de la république. Cette dernière encensée, adulée, idolâtrée même par quelques uns de nos intellectuels Guadeloupéens. Ce consensus devenu insupportable pour les personnes visées ou victimes de ce « positionnement salutaire » pour les principes de la république conduit obligatoirement à un recentrage des forces sociales, pour ou  contre le dit positionnement.

C’est donc dans ce cadre que je range la réunion de St Denis, que je trouve légitime et pleine d’espérances.

De la Guadeloupe, nous saurons apporter notre contribution à cette lutte. L’angle qui nous semble actuellement privilégié, c’est celui du foncier, par lequel nous illustrerons parfaitement les contradictions insurmontables de la dite république.

La république française n’a pas digéré le dépassement du concept de « race ». Nous le démontrerons à qui veut bien l’entendre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s